Design

Conception : Collectif La Valise (« TERRAform » est un modèle et un nom déposés, dont l’association est propriétaire)

Sous-traitance :
Entreprise de rotomoulage (pour la coque en polyéthylène): ROTOTEC, Ile et Vilaine.(www.rototec.com).
Menuiserie (pour les parois en bois) : Association ATAO, Nantes (ATAO a pour but l’Insertion Sociale et Professionnelle de personnes en situation de précarité ou d’exclusion) (http://atao-insertion.fr).

Dimensions : largeur : 150 cm / profondeur : 120 cm / hauteur : 80 cm / capacité : env. 0,80 m3

Matériaux : Coque en polyéthylène recyclé * et recyclable à 100%, traité qualité alimentaire (1), teinté dans la masse et traité anti-UV , densité 0,935, épaisseur 6 mm. Couleur : noir mat.
(1)Conforme à l’Arrêté du 2 janvier 2003 relatif aux matériaux et objets en matière plastique mis ou destinés à être mis au contact des denrées, produits et boissons alimentaires.

Parois planes en pin de Douglas brut choix A, hors aubier (CL III), labellisé PEFC, FSC et issu de forêts françaises. Il peut au choix être laissé brut, peint ou lasuré.
D’autres matériaux sont possibles en fonction des caractéristiques du site, des goûts et des possibilités du client : vannerie, plessis, métal perforé, grillage, maçonnerie, récupérations diverses (planches, palettes…), butte de terre…

Nous recherchons de nouveaux matériaux susceptibles de remplacer le polyéthylène et de minimiser d’avantage le bilan carbone de la fabrication du TERRAform. Le polyéthylène à de nombreux avantages (totalement recyclable, inerte et durable) mais il reste un dérivé du pétrole. Nous aimerions donc explorer de nouvelles pistes, en collaboration avec l’entreprise de rotomoulage Rototec, que le sujet intéresse, et l’Ecole Centrale de Nantes qui développe une section nouveaux matériaux, dont notamment des matériaux composites à base de chanvre ou de lin et de résines naturelles. Ces matériaux sont déjà utilisés dans l’industrie automobile et nautique, le mobilier de jardin, mais leur utilisation reste très marginale et encore expérimentale.

* Un des gros avantage de la matière plastique polyéthylène c’est d’être recyclable. Il existe donc une filière permettant de réutiliser les chutes de pièces et les pièces en fin de vie, dans le cycle de fabrication. Dans le principe, les morceaux de pièces à recyclés sont broyés dans l’usine ROTOTEC puis expédiés chez un fournisseur de matières, qui regroupe la collecte des différents rotomouleurs. Ces déchets sont ensuite « micronisés » et le fournisseur de matière ajoute également des adjuvants anti-UV et antioxydant. Cette étape est indispensable pour pouvoir réutiliser le polyéthylène recyclé dans le process de rotomoulage. Les « déchets » de pièces polyéthylène collectés par le fournisseur de matière provenant de différentes sources, il lui est impossible de garantir une homogénéité de qualité de la matière « prête à l’emploie » qu’il nous livre. Il peut donc arriver d’avoir des variations d’états de surfaces ou de propriétés mécaniques sur des pièces réalisées en PE recyclé.
 Les arrivages de ces « déchets » sont très aléatoires chez le fournisseur qui ne peut également pas garantir une mise à disposition régulière de matière recyclée. Nous ne pouvons donc pas garantir à un client de réaliser 100% de ces pièces en matière recyclée mais nous y travaillons.

Des accessoires tels qu’une serre amovible qui s’adapterait facilement au bac et qui permettrait à la personne de jardiner à l’abri du vent et de la pluie, les outils ergonomiques ou la cabane adaptée sont en cours de développement.

Montage : Le jardin est livré en kit, le montage du bac est réalisable en quelques minutes et ne nécessite aucun travail d’assainissement ni outillage particulier. Voir la notice de montage

terraform-md

Conseils:

Afin de bénéficier d’un effet de compost (apport naturel de chaleur et de substances nutritives) et donc d’un meilleur rendement des récoltes, nous conseillons de remplir le bac de la façon suivante, par couches successives:

-Un coeur de branchages grossiers avec de la terre, de la boue bien tassée.

-Une litière de branches fines avec de la terre, de la boue bien tassée.

-Du fumier en décomposition, du feuillage décomposé.

-Du compost grossier

-De la terre mère avec du compost fin.

 

Exemple: La butte autofertile dite « Butte Morez »

butte-sandwich007

crédits Robert Morez, source prise de terre

La réalisation d’une butte autofertile en images ici

Autre possibilité, remplir son bac selon le principe des buttes en « lasagnes »:

 

2011-03-14-lasagnes

Crédits: Jean Paul Collaert « L’art du Jardin en Lasagnes »

Enfin, il est également possible de suivre les principes de la permaculture. Cette pratique, tout en s’inspirant du fonctionnement des écosystèmes naturels, combine des savoir-faire anciens et des approches « modernes », pour obtenir un système de vie écologique stable et autogéré, de fait économe, autonome, fertile et dynamique.

butte-sandwich-ver-02

« Ici, la fertilité de la butte est délivrée carrément par des troncs, branches préalablement coupées quelques mois ou années auparavant. Les nutriments organiques sont délivrés ici par de gros éléments qui mettront plusieurs années à se décomposer. On peut dire qu’on est là dans du vrai « durable ». Au fur et à mesure que les troncs vont se décomposer, les racines des plantes au-dessus vont s’implanter plus profondément dans la butte pour y puiser toujours plus d’éléments fertiles. »

Source: Mathieu Foudral, Créateur et animateur de l’association « Prise de Terre »

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Pour prolonger la durée de vie des côtés en planches, il est possible de dérouler contre les parois, avant le remplissage du bac, une nappe du type Delta MS (nappe à excroissances en polyéthylène), qui isole le bois de la terre tout en ménageant une lame d’air entre les deux.

adelta-ms